Triathlon de Nice Côte d'Azur - Grand prix de Triathlon pour la recherche sur le cancer - Quels clubs seront sacrés champions de France ?
Partager par mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Actualités

22/09/2015

Grand prix de Triathlon pour la recherche sur le cancer - Quels clubs seront sacrés champions de France ?

Le Grand Prix de Triathlon pour la recherche sur le cancer : une ultime étape décisive chez les hommes.

Difficile d’imaginer un plus beau scénario. Avant le dernier des cinq actes du Championnat, bien malin qui peut dire quel sera le club couronné. En tête avec le même nombre de points (62), Sartrouville et Poissy peuvent y croire.

Six fois sacré depuis 2001 (2001, 2006, 2009, 2010, 2011 et 2014), Sartrouville a remporté la première étape à Valence, a pris la deuxième place à Dunkerque mais a ensuite levé le pied, notamment à Embrun avec une modeste 8e place. Seulement quatrièmes à Quiberon en raison de l’absence de ses champions sur la World Series d’Edmonton, les hommes verts de Sartrouville présentent sur le papier une équipe difficile à battre si elle se présente au complet. Avec dans ses rangs, l’Espagnol Javier Gomez, vice-champion olympique et en route pour un 5e titre de Champion du Monde (le 3e d’affilée), son compatriote et dauphin au Championnat du Monde Mario Mola, David Hauss, Champion d’Europe en titre (4e des JO de Londres), l’armada yvelinoise partira favorite. Mais son voisin Poissy a faim de ce titre qu’il a remporté à cinq reprises(1995, 1996, 1998, 1999 et 2005) mais qui lui échappe depuis dix ans. Tom Richard, Aurélien Raphaël, Dorian Coninx (champion du monde U23 2014) et leurs coéquipiers devront donner leur meilleur d'eux mêmes.

Actuellement troisième à seulement quatre points de la tête, Saint-Jean-de-Monts peut aussi rêver d’un exploit tout comme Saint-Raphaël, vainqueur de la dernière étape à Quiberon grâce notamment à Aurélien Lebrun et Steffen Justus. Victorieux en individuel à Embrun grâce à Simon Viain et à Quiberon grâce à Pierre Le Corre, Montpellier, à seulement 8 points de la 3eplace, espère aussi se rapprocher du podium.

Chez les femmes, Poissy devrait s'emparer du titre. 

Même si la superstition des sportifs les empêchera de l’admettre, sauf cataclysme complètement improbable, les filles de Poissy vont ajouter un nouveau titre à leur palmarès déjà très riche. Championnes de France des clubs en 2011, 2012, 2013 et 2014, vice-Championnes de France en 2009 et 2010, les Pisciacaises, victorieuses de toutes les étapes ont survolé la saison. Derrière des leaders comme la Britannique Vicky Holland, victorieuse de la dernière World Series d’Edmonton (5e au général du Championnat du Monde), ou l’Australienne Natalie Van Coervorden ou Cassandre Beaugrand, les « jaune et bleu » forment un groupe extrêmement solide et dense. La lutte pour les deux autres places du podium promet en revanche d’être très intense. Vice-championnes de France depuis trois ans, les filles du TCG 79 Parthenay sont, pour le moment, les mieux placées grâce notamment à leurs deuxièmes places de Valence et Dunkerque en début de saison. Mais Tri Val de Gray, 2e à Embrun, Metz, déjà à deux reprises sur le podium, Saint-Raphaël, Sartrouville, deuxième de la dernière manche à Quiberon avec l’extraterrestre américaine Gwen Jorgensen, incontestable meilleure triathlète de la planète et le retour en forme d’Emmie Charayron, ou encore Issy, restent en embuscade et pourraient profiter du coefficient 1,5 pour aller grignoter quelques places et se rapprocher du podium. 

Contact - E-newsletter - Réalisation Com'Quest - Mentions légales - Conditions Générales de Vente