Triathlon de Nice Côte d'Azur - Julia Cabrera, triathlète engagée auprès de la Fondation ARC
Partager par mail Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Portrait

20/08/2015

Julia Cabrera, triathlète engagée auprès de la Fondation ARC

La Fondation ARC pour la recherche sur le cancer ambitionne de guérir 2 cancers sur 3 d’ici 10 ans. Elle a mis en place un système de collecte simple et original, pour donner aux chercheurs les moyens de conduire leurs projets et permettre aux triathlètes

Chaque triathlète pouvant ouvrir une page de collecte.

Julia CABRERA n’a pas hésité lors de sa participation au triathlon des roses à se lancer dans cette aventure, nous avons souhaité en savoir plus sur les raisons de cet investissement.

Garmin Triathlon de Paris - Pourquoi as-tu souhaité ouvrir une page de collecte ?

Julia CABRERA - Le Triathlon des Roses était mon premier triathlon et j’ai souhaité le vivre à fond. Créer une page de collecte m’a semblé tout naturel compte tenu des objectifs de cette course au profit de la Fondation ARC. Je voulais apporter ma pierre à l’édifice ; je n’ai donc pas hésité une seule seconde ! Collecter des fonds au profit de la recherche était un challenge en plus du challenge sportif.

Triathlon Nice - Fondation ARCGarminTdP - Parler d’argent peut-être parfois tabou, comment as-tu réussi à les associer à ton effort et les mobiliser ?

JC - J’ai joué la carte de « l’humour » pour les sensibiliser à cette cause. J’ai demandé à un ami de faire un photomontage avec le corps de WonderWoman et ma tête. J’ai ensuite expliqué que même si je n’étais une IronWoman ; je comptais bien grâce à eux être une WonderWoman. Parler d’argent n’a pas été un problème pour moi. Ma persévérance frôlait parfois avec le harcèlement je dois admettre.

GarminTdP - A qui en as-tu parlé ? Quel(s) moyen(s) de communication as-tu privilégié (Email, réseaux sociaux, contact direct…) ?

JC - J’ai évoqué ce challenge sportif et cette collecte à ma famille et belle-famille, mes amis et mes collègues. J’ai commencé par un emailing puis j’ai relancé avec des messages personnels. J’ai également eu recours aux réseaux sociaux (Facebook). J’ai même contacté certains medias et émissions en direct (via leur site web). Enfin, j’ai aussi parlé de cette course à plus de 100 collègues lors d’une présentation. Certains m’en parlent encore !

GarminTdP - Combien as-tu récolté ? Des personnes ont-elles été plus généreuses que d’autres ?

JC - J’ai récolté un peu plus de 1 200€ au total. Les dons variaient entre 10€ et 180€. La  personne la plus généreuse a été un collègue dont la femme souffre d’un cancer du sein. Bizarrement, d’une façon générale mes collègues ont été plus généreux que ma famille.

GarminTdP - Donner un sens à ta participation, a-t-il eu un effet sur ton entrainement et sur ta course ? Quelle satisfaction personnelle as-tu retiré ?

JC - Lorsque je pensais à toutes ces femmes qui se battent au quotidien contre le cancer du sein, il est évident que ma motivation était décuplée. J’étais reconnaissante d’être en bonne santé et de pouvoir en « baver » et heureuse d’être un petit maillon actif pour une grande cause.

Merci Julia pour ce témoignage, nous espérons qu'il fera écho auprès d'autres triathlètes.

Vous aussi, ouvrez une page de collecte !

 

 

 

Contact - E-newsletter - Réalisation Com'Quest - Mentions légales - Conditions Générales de Vente